OUBLIÉ GENI? Le film Teslafy Me essuie la poussière de l'histoire de l'inventeur Nikola Tesla, que nous pouvons remercier chaque fois que nous sommes connectés au monde.

Holdsworth est écrivain, journaliste et cinéaste.
Courriel : holdworth.nick@gmail.com
Publié: 6 avril 2020
Teslafy Me
Réalisateur: Janja Glogovac
(Slovénie)

La réalisatrice Janja Glogovac a réalisé un documentaire divertissant sur Nikola Tesla (1856-1943) et ses inventions. Nous apprenons à connaître un homme étonnamment brillant à travers un film dont le message principal est que l'humanité ignore l'héritage de Tesla - qui peut être dangereux.

Le nom Tesla peut être associé aujourd'hui principalement à la voiture électrique d'Elon Musk - du nom de l'inventeur - mais le travail révolutionnaire de Tesla au sein de sans fil le transfert et son talent pour allier le scientifique et le mystérieux ne sont pas entièrement oubliés. Tesla a breveté un grand nombre d'inventions et s'est battu pour les protéger pendant une grande partie de leur vie, des inventions qui constituent le fondement même du monde mondialement connecté d'aujourd'hui.

Des prédictions précises

Tesla, soucieux de l'intelligence de l'univers, prévoyait un monde où nous pourrions parler et voir les autres sur simple pression d'un bouton. Il a même prédit que cela serait possible grâce à un appareil "qui tient dans sa poche".

Les idées de Tesla étaient perçues comme menaçantes et celles avec moins d'imagination que lui.

Comme les esprits d'autres visionnaires en avance sur son temps, les idées de Tesla étaient perçues comme menaçantes pour eux avec moins d'imagination que lui - notamment ceux qui risquaient de perdre de l'argent sur ses inventions: Tesla était déterminé à ce que ses inventions est utilisé pour fournir de l'énergie gratuite aux gens du monde entier.

Cela n'a pas empêché Thomas Edison d'essayer de discréditer Tesla, notamment en tuant un éléphant à New York en lui faisant passer un courant alternatif pour démontrer le danger du nouveau courant électrique de Tesla. [Tout est épinglé aux films dans Edison Électrocution et éléphant à partir de 1903, que vous pouvez rechercher sur YouTube, éd.] Edison a effectué plusieurs de ces chocs électriques dans sa campagne agressive contre Tesla. (On prétend qu'Edison lui-même était si terrifié par les chocs électriques qu'il a gardé ses ampoules à une tension de seulement 100 volts.)

Le film raconte fidèlement cette histoire, mais le titre fixe du film et l'utilisation de commentateurs, y compris un «numérologue bien connu» et un «inventeur de films hollywoodiens», ainsi que Leonardo DiCaprio en tant qu'écologiste, signalent que le film cherche à atteindre un public plus large et pas seulement à ceux qui connaissent Nikola Tesla et ses inventions d'avant.

Les racines de Tesla

Née en Slovénie, Glogovac a étudié à la célèbre école de cinéma de Prague FAMU, où elle a notamment été formée par le réalisateur tchèque expérimenté Otakar Vávra. Elle ne néglige pas les racines balkaniques de Tesla dans le film [Tesla est née à Smiljan dans la Croatie d'aujourd'hui, ndlr.] Et permet aux inventeurs, aux ingénieurs et à un acteur de la région qui ont tous été inspirés par le travail de Tesla de contribuer à l'histoire de sa vie. Dans la distribution éclectique, nous trouvons également la célèbre artiste de performance serbo-américaine Marina Abramović. J'espère qu'il y a suffisamment d'informations scientifiques et techniques dans le film pour satisfaire à la fois les ingénieurs et les électriciens, bien que de nombreux téléspectateurs apprécieront probablement des histoires plus ésotériques telles que les recherches de Tesla sur l'électromagnétisme dans le corps humain et ses organes individuels, où il a constaté que la terre vibre avec une fréquence identique à celle du cerveau "lorsqu'il est dans un état de conscience globale ou a des capacités télépathiques à 7.83 Hz".

Directeur de Teslafy Me Janja Glogovac Slovénie
Teslafy Me. Réalisateur Janja Glogovac

La crise climatique est également présente dans le film. Tesla a prévu les dangers des combustibles fossiles et a eu du mal à trouver des stocks de carbone, puis «toute l'électricité que vous pourriez souhaiter était disponible dans l'atmosphère et la terre».

Expériences sans fil

Grâce à de puissants investisseurs, Tesla a conçu et construit un bâtiment expérimental avec la célèbre tour Wardenclyffe, pour transmettre sans fil de l'énergie dans le monde entier. Mais lorsque Guglielmo Marconi a démontré que les messages pouvaient être transmis sans fil entre l'Europe et les États-Unis via un système télégraphique radio (basé sur les découvertes de Tesla), Tesla a perdu ses investisseurs, y compris le célèbre financier JP Morgan.

Tesla était déterminé à ce que ses inventions soient utilisées pour fournir de l'énergie gratuite aux gens du monde entier.

Il y a eu des moments difficiles où les débiteurs ont finalement déchiré la tour Wardenclyffe pour la valeur de la ferraille - pour récupérer une partie de l'argent que Tesla leur devait.

«Peu m'importe qu'ils aient volé mon idée », a déclaré Tesla. "Ce qui me dérange, c'est qu'ils n'avaient aucune idée d'eux-mêmes.»

Le comité Nobel de Stockholm a approuvé Tesla, mais a toujours refusé de lui accorder un prix Nobel en 1937. Ils ont fait valoir que ses brevets, qui remontaient à 40 ans, étaient devenus trop anciens et n'avaient pas été développés. Encore une fois, des personnes bornées - inférieures à l'éclat de Tesla - ont empêché le visionnaire de briller.

En racontant l'histoire de Tesla d'une manière populaire et accessible, le film peut Teslafy Me en faisant peut-être attention à la valeur de ses inventions. Comme Tesla l'a dit à une occasion: "L'énergie d'une seule pensée peut déterminer le mouvement d'un univers entier."

Traduit par Iril Kolle

Abonnement NOK 195 trimestre