TaskRabbit, Uber, Airbnb et Kitchen Surfing

Hustle and Gig. Lutter et survivre dans l'économie du partage

Plateformes: L'économie dite du partage promet la liberté d'organiser sa vie professionnelle. La sociologue Alexandrea J. Ravenelle examine les conditions de survie des travailleurs des plates-formes.

(Cette traduction est effectuée par Google Gtranslate)

"Voulez-vous aider votre voisin?" était sur un flyer dans Rema 1000 à Fårevejle il y a quelques années, quand «l'économie du partage» était nouvelle et passionnante. À y lire de plus près, l'initiative de Rema 1000 ne consistait pas à partager ou à aider, mais à capitaliser sur une pratique sociale - facilitée par l'application Vigo, qui existe toujours et dont les marques sur les voisins aident encore à l'expédition. La vieille dame, qui ne peut pas faire ses courses elle-même, a maintenant été rejointe sur le site Web de Vigo par ceux qui sont "trop ​​occupés" pour des tâches aussi profanes que de traîner eux-mêmes leurs achats chez eux.

Vigo er blot et lille dyr i den nu vildtvoksende skov af platformsorganiserede tjenesteydelser henvendt til privatpersoner. Det handler om uddelegering af primært det arbejde, folk ikke selv gider udføre, og sekundært det arbejde, folk ikke selv kan udføre.

I Alexandrea J. Ravenelles nye bog, 3Hustle and Gig#. Struggling and Surviving in the Sharing Economy, analyserer hun arbejdsformer og -vilkår på fire store platforme i den såkaldte deleøkonomi: TaskRabbit, Uber, Airbnb og Surf en cuisine.

App-tjenesterne har skubbet på en udvikling, hvor konkrete færdigheder – tilegnet gennem formel uddannelse eller praksis – nedvurderes. Og hvor arbejde maskeres som alt andet end netop det.

På TaskRabbit bliver «Taskere» booket til at udføre alt fra reparation af elektriske installationer over tunge flyt …

- Publicité -

Cher lecteur. Vous avez lu plus de 15 articles gratuits, nous pouvons donc vous demander de vous inscrire abonnement? Ensuite, vous pouvez tout lire (y compris les magazines) pour NOK 69.

Nina Trige Andersen
Trige Andersen est journaliste et historienne indépendante.

Tu pourrais aussi aimerEN RELATION
conseillé

EnglishJapaneseNorwegianSpanish