Pourquoi avons-nous si peur de la terreur?

farligt

Dangereux est un bon livre facile à lire sur les causes de toutes nos peurs infondées.

(Cette traduction est effectuée par Google Gtranslate)

La plupart d'entre nous le savent avec certitude: la peur. Pas la vraie peur, où nous nous tenons au bord d'un ravin et où la terre glisse sous nous – où le dernier moment est venu et où nous affrontons la mort directement dans les yeux. Non – la peur que la plupart d'entre nous connaissent est probablement la peur spéculative. La peur que nous créons nous-mêmes sur la base d'informations, d'émotions, de spéculations, de sensations et de ce genre de choses difficiles à négocier. De ce fouillis d'éléments, nous créons une peur. L'exemple le plus éloquent de notre époque est probablement la peur de la terreur. Malgré le fait que, statistiquement parlant, la probabilité d'être touché par un attentat terroriste est extrêmement faible, il s'agit néanmoins d'un incident que beaucoup craignent. Bien que les chiffres parlent d'eux-mêmes: additionnez le nombre de morts de toutes les attaques terroristes qui ont eu lieu en Europe occidentale depuis l'an 2000 et transférez ce chiffre au Danemark ou en Norvège. Qu'est-ce qui est le plus dangereux? Terreur ou trafic? La réponse est – et ce même si les accidents de la circulation ont diminué – que le trafic a coûté cinq fois plus de vies sur le sol danois ou norvégien que tous les attentats terroristes d’Europe occidentale depuis l’an 2000. Néanmoins, nous entrons dans les transports quotidiens sans crainte. ceux-ci iota. On pourrait dire que c'est assez logique, car il faut avancer, donc il suffit de monter dans la voiture et de repousser toute peur. Mais ce n'est pas si simple. C'est pourquoi le couple de partenaires Steffen Andersen et Hans Jørgen Nielsen, respectivement économiste et journaliste, a cherché à savoir pourquoi nous avons si peur. Et pourquoi nous avons particulièrement peur des choses là-bas…

Cher lecteur. Vous avez lu plus de 15 articles gratuits, nous pouvons donc vous demander de vous inscrire abonnement? Ensuite, vous pouvez tout lire (y compris les magazines) pour 5 euro.

- publicité -
- publicité -
Steffen Moestrup
Contributeur permanent à MODERN TIMES.

Tu pourrais aussi aimerEN RELATION
conseillé