La lumière de Nyon atteint les bords extérieurs oubliés


VISIONS QUE VOUS REEL: Les puissants courts métrages Wound et Diary of Cattle prouvent que le 50e anniversaire de Visions du Reel de cette année a la vitalité et la volonté d'explorer les bords extérieurs.

Young est un critique de cinéma régulier pour Modern Times Review.
Courriel : neilyounggb@gmail.com
Publié: 4 décembre 2019
Blessure / Journal d'un bétail
Réalisateur: Arthur Sukiasyan David Darmadi Lidia Afrilita
(Arménie / Indonésie)

Visions du Reel (VdR), l'un des festivals de films documentaires les plus anciens et les plus influents d'Europe, a célébré cette année son 50e anniversaire. C'était la deuxième fois que VdR dérapait sous la houlette du Français Emilie Bujes, sixième directrice artistique depuis le début. Le premier directeur artistique de Visions du Reel fut Moritz de Hadeln (né à Exeter, en Angleterre), qui a cofondé le festival avec sa femme Erika en 1969. Dix ans plus tard, il a pris la direction et a finalement pris la responsabilité d'autres festivals de cinéma - à Locarno, Berlin, respectivement. (où il a été directeur de la Berlinale pendant plus de 20 ans) et de Venise. Sous la direction de de Hadeln, le Festival international du documentaire de Nyon s'est fait connaître pour la projection de films tels que…

Cher lecteur. tu dois être abonné (69kr / mois) pour lire plus d'articles aujourd'hui. Revenez demain ou connectez-vous ci-dessous si vous avez un abonnement.

s'identifier

Abonnement NOK 195 trimestre