ABUS: Dans un établissement pour jeunes iraniens, un groupe d'adolescentes purge des peines. Ils ont tous tué un père, un frère ou un conjoint.

Gray est un critique de cinéma régulier dans MODERN TIMES.
Courriel : carmengray@gmail.com
Publié: 8 avril 2020
Ombres sans soleil
Réalisateur: Mehrdad Oskouei
(Iran, Norvège)

Il est temps de méditer au Centre de réadaptation et au Young Women Youth Institute en Iran: l'instructeur guide les détenues, les mains levées, à travers un exercice de respiration pour respirer calmement et expulser les pensées négatives en même temps. "Gardez les yeux fermés et rassemblez tous les sentiments difficiles que vous avez et imaginez-les comme une boule noire", explique l'instructeur.

L'ampleur du traumatisme accumulé dans la balle noire est difficile à imaginer pour les étrangers. La plupart des jeunes femmes ici purgent des peines pour le meurtre d'un membre masculin de la famille ou pour avoir aidé des proches à commettre un meurtre. Certains d'entre eux ont leur mère en prison, où la peine de mort…

Cher lecteur. tu dois être abonné (69 NOK / mois) pour lire plus d'un article gratuit par jour. Revenez demain ou connectez-vous.

Abonnement NOK 195 trimestre