La violence est politisée et la politique devient violence


VIOLENCE DANS LA THÉORIE ET ​​LA PRATIQUE: Le monde est violent. Sommes-nous enlisés dans la rhétorique de la violence?

Andrew Kroglund
Kroglund est critique et écrivain.
Courriel : andrewkroglund@gmail.com
Publié: 2020-06-16
Violence et théorie politique
Auteur: Elizabeth Frazer Kimberly Hutchings
Editeur: Polity Press, Royaume-Uni

En juin 2020, le président Donald Trump a menacé les citoyens américains de pouvoir militaire et voulait 10 000 soldats lourdement armés dans les rues de Washington. Il a demandé aux gouverneurs de ne pas être des "idiots stupides" mais plutôt de terrasser physiquement les manifestants. Dans le même temps, la police fédérale a attaqué des gaz lacrymogènes et des balles en caoutchouc contre un groupe de manifestants près de la Maison Blanche, y compris ceux de la presse. Trump a ensuite traversé la même place avec une Bible à la main. D'abord de la violence, puis de la paix sur terre.

Le président Trump est accusé d'avoir commis des violences. Il est agressif dans son discours sur la presse, et bien avant le désormais célèbre Américain noir

Cher lecteur. tu dois être abonné (69kr / mois) pour lire plus d'articles aujourd'hui. Revenez demain ou connectez-vous ci-dessous si vous avez un abonnement.

s'identifier