Jeu fantôme de politique étrangère


Laurent Larcher appelle à l'ouverture, à la proposition de valeur et au débat sur la politique étrangère française. L'auteur affirme que l'élite du pouvoir français cache son véritable agenda derrière des déclarations dénuées de sens et le secret.

Hansen est professeur d'études sociales à l'UiS et réviseur régulier de MODERN TIMES.
Courriel : ketil.f.hansen@uis.no
Publié: 2018-09-03
Au nom de la France? Les non-dits de notre diplomatie
Auteur: Laurent Larcher
Editeur: Editions du Cerf, France

En attendant la saison quatre de la série des agents français Le Bureau on peut se réconforter avec une histoire sur l'absence de débat public sur la politique étrangère française. Depuis plusieurs années, le journaliste Laurent Larcher couvre le continent africain pour le quotidien catholique français La Croix. Maintenant, il a écrit un compte personnel sur la façon dont l'élite du pouvoir français cache ses véritables intentions de politique étrangère par le secret ou des déclarations complètement évidentes et donc dénuées de sens. Comme Kai Eide a appelé à l'ouverture et au débat sur la politique étrangère de la Norvège, Larcher fait de même pour les Français.

Intérêt cynique

Pour mettre ses principaux points en premier: la politique étrangère de la France est présentée au public comme moralement élevée, caractérisée par la lutte pour les droits de l'homme et la démocratie. En fait, il se caractérise par un intérêt diplomatique et économique, et est complètement détaché de la politique de valeur. Larcher n'appelle pas la France un…


Cher lecteur. tu dois être abonné (SEK 69 / mois) pour lire plus d'articles aujourd'hui. Veuillez revenir demain ou vous connecter si vous avez un abonnement.


Fermer
Connectez-vous


Abonnement NOK 195 trimestre