Commandez l'édition de printemps avec le document d'avertissement ici

Absorbé par l'extérieur

Helmut Newton – Le mauvais et le beau
Regissør: Gero Von Boehm
(Tyskland)

FOTO: Fotograf Helmut Newtons kontroversielle kultstatus vedvarer lenge etter hans død.

Pour certains, Helmut Newton (1920–2004) était féministe, pour d'autres il détestait les femmes. Mais l'homme n'est pas identique à ses photographies. Comme Susan Sontag l'a dit dans une émission télévisée (montrée dans le film), il n'est pas rare que les dirigeants aiment leurs esclaves, que les bourreaux tombent amoureux de leurs victimes, et de nombreux hommes misogynes disent aimer les femmes, mais le montrent en d'une manière humiliante. ». C'est exactement ce que Newton a fait. Mais dire qu'il détestait les femmes serait une simplification. La complexité du travail de cet extraordinaire maître photographe va bien au-delà du dualisme de l'homme et du travail.

Nous pouvons prendre son importance historique comme exemple: le public d'aujourd'hui peut facilement identifier l'utilisation (et l'emplacement) des femmes en tant qu'objets dans ses œuvres les plus célèbres.
. . .

Cher lecteur. Aujourd'hui, vous avez lu des articles gratuits. Revenez dans une semaine environ pour en savoir plus. Ou que diriez-vous de dessiner abonnement? Ensuite, vous pouvez tout lire (y compris les magazines). Si vous y êtes déjà, connectez-vous au menu (éventuellement le menu mobile) en haut.

Melita Zajc
Zajc est écrivain, chercheur et critique de cinéma. Elle vit et travaille en Slovénie, en Italie et en Afrique.

Tu pourrais aussi aimerS'INSCRIT
conseillé

Photo / Helmut Newton – Le mauvais et le beau (par Gero Von Boehm)Le statut de culte controversé du photographe Helmut Newton persiste longtemps après sa mort.
Long métrage norvégien / Gritt (par Itonje Søimer Guttormsen)Itonje Søimer Guttormsens Gritt est réalisé avec une méthode différente de celle de la plupart des longs métrages et est un premier film norvégien fascinant et rarement rafraîchissant.
Réforme du médicament / Le vent tourne (par Kieran Kolle)Ce sont peut-être les opposants à la réforme pharmaceutique du gouvernement qui devraient de préférence regarder le documentaire Le vent tourne, qui suit trois militants de l'Association for Human Drug Policy.
Peine de mort / Il n'y a pas de diable (par Mohammad Rasoulof)Le gagnant de Berlin Il n'y a pas de diable est une déclaration forte contre les exécutions par l'État iranien et une représentation moralement complexe de la vie dans une société totalitaire.
Documentaire / Mer d'amour. Transformer le voyage en Égypte (par Ashraf Ezzat)L'art égyptien antique et la tradition soufie ultérieure ont accès à des idées que l'homme moderne a progressivement oubliées.
Industrie de la pêche / . (désactivé)Les États-Unis importent 91 pour cent de tous les poissons destinés à la consommation de l'autre côté du globe, et la consommation de poisson est limitée à cinq variétés alors que les anciennes communautés côtières sont en ruines. Au Cambodge, le fond marin est vidé et vidé de la pêche illégale du Vietnam. Le thème est sombre, mais deux documentaires différents trouvent des points positifs.