Salva Kiir. AFP

Pays du dictateur, main dans la main


L'emprise de la Chine sur l'Afrique se resserre à une vitesse record, tandis que le pays inflige des sanctions de l'ONU contre les dictateurs africains et les criminels de guerre.

Ancien secrétaire général de Norwegian People's Aid, correspondant à la télévision, homme politique et auteur.
Courriel : joe-hall@online.no
Publié: 1 octobre 2018

La commission des affaires étrangères est récemment revenue d'un voyage d'une semaine au Japon et en Chine. Le voyage en Chine a été le premier après l'attribution du prix de la paix au critique de régime Liu Xiaobo en 2010 et le boycott politique de la Norvège qui a suivi, qui a duré jusqu'à Noël 2016. Puis une sorte d'accord de normalisation a été conclu, où la Norvège a promis de faire preuve de prudence dans les discussions sur la Chine et les violations persistantes du pays. des droits de l'homme. La Norvège a suivi les demandes de la Chine et l'accord peut donc être considéré comme un succès.

La Première ministre Erna Solberg a également effectué une visite officielle réussie en Chine en avril 2017, qui s'est terminée par une invitation norvégienne au président chinois Xi Jinping. Ancien président du Storting…

Cher lecteur. tu dois être abonné (69kr / mois) pour lire plus d'articles aujourd'hui. Revenez demain ou connectez-vous ci-dessous si vous avez un abonnement.

s'identifier

Abonnement NOK 195 trimestre