Le bon vieux temps »- un temps sans féminisme, sans migration ni mondialisation


SENFASCISMES: La notion de constituer une culture en danger remonte à toutes les différentes communautés fascistes tardives

(Cette traduction est effectuée par Google Gtranslate)

Lorsque Walter Benjamin a analysé le fascisme allemand au début et au milieu des années 1930, il ne doutait pas que le fascisme était en grande partie une question d'esthétique. Le fascisme est bien sûr un projet politique, mais un projet politique qui prend la forme d'une «esthétisation de la politique». Le nazisme a esthétisé l'aliénation moderne et l'a transformée en œuvre d'art, glorifiant la guerre et la destruction. Hitler était l'artiste-maître inspiré qui a créé le corps aryen éternel et parfait en enlevant tout le matériel dégénéré (les Juifs, les gays, les communistes, etc.). Le fascisme allemand a permis aux masses de "se manifester", comme l'a dit Walter Benjamin.

L'hygéracisme prospère parmi les meilleurs du Danemark.

Konfronteret med genkomsten af fascisme kan det være nyttigt at vende tilbage til Benjamins analyse og bruge den som udgangspunkt for en analyse af den nye fascisme, vi har set dukke op overalt i den vestlige verden de seneste år. Valget af Donald Trump står selvfølgelig som mønstereksemplet på den nye fascisme – hvad jeg benævner senfascismen. Der er ikke blot tale om et politisk fænomen, eller et fænomen der kommer til udtryk politisk som nye partier og opløsningen af den politiske orden, vi har levet i siden afslutningen på Anden Verdenskrig. Den nye fascisme er på mange måder først og fremmest æstetisk.     &n …


Cher lecteur. Vous avez lu plus de 15 articles gratuits, nous pouvons donc vous demander de vous inscrire abonnement? Ensuite, vous pouvez tout lire (y compris les magazines) pour NOK 69.

- Publicité -
- Publicité -
Mikkel Bolt
Professeur d'esthétique politique à l'Université de Copenhague.

Tu pourrais aussi aimerEN RELATION
conseillé

EnglishJapaneseNorwegianSpanish